Maîtriser la rédaction web

Redaction web

La rédaction pour le web est un art que pas mal de gens le sous-estime sous le prétexte que toute personne ayant un bagage linguistique solide est capable de rédiger par exemple pour la presse comme pour le web. Or que la différence entre ces deux domaines est stupéfiante en termes des normes. En effet, la rédaction web vise un objectif à atteindre et un message à communiquer aux internautes, à condition qu’elle respecte une charte éditoriale bien précise et conforme aux principes du web (ce qu’on appelle la netiquette).

Rédaction pour le web

Rédaction web

Mais tout d’abord, en quoi consiste la rédaction pour le web ? D’une manière générale, rédiger pour le web repose sur le fait de travailler pour le compte d’une entité (une marque, une entreprise, une organisation, une célébrité etc.…), dans le but de présenter les services et les produits de la dite entité, et promouvoir son image auprès des internautes. La personne responsable de cette tâche est identifiée comme « un rédacteur web ».

Pour réussir sa mission, un rédacteur web doit se conformer à des règles bien définies. Le long de ce présent article, nous allons aborder ces règles d’or.

Connaître son client :

En tant que rédacteur web, vous devez bien évidemment connaitre l’entreprise pour laquelle vous travaillez : cela inclut le profil de l’entreprise, le secteur d’activité, les clients cibles, et les services ou les produits que la société introduit sur le marché. Cette étape vous permet de définir les mots clés dont l’importance est primordiale pour mesurer la visibilité de l’image de l’entreprise sur Internet. Les mots clés agissent également sur la navigation des lectorats sur le web (plus les mots clés sont pertinents plus ils attirent l’attention des internautes vers vos pages).

Identifier son audience cible :

Maintenant que vous connaissez votre client, il est temps de penser au public qui lira le contenu que vous avez produit. A ce stade, on touche le public cible. En premier lieu, il faut définir les caractéristiques de ce public : âge, centre d’intérêts, orientations, comportements, attentes, niveau éducatif etc., pour pouvoir façonner votre message d’une manière à attirer leurs attentions et à répondre à leurs besoins. En deuxième lieu, il est nécessaire de  considérer que les lecteurs sont souvent pressés et cherchent à piquer l’information le plus vite possible. Par conséquent, le contenu doit être précis et concis.

Utiliser un champ lexical facile et compréhensible :

L’utilisation d’un jargon ne joue pas pour votre faveur. Les mots techniques et les expressions complexes effrayent le lecteur et ils le poussent à chercher l’information ailleurs. Il est conseillé d’utiliser un champ lexical assez clair et pertinent pour la compréhension des internautes. Car ce dernier scanne la page avec ses yeux avant de la lire, il faut donc le rassurer en utilisant des mots clés familier et ainsi il passera à l’étape de lecture une fois il détecte l’information qui l’intéresse.

Ecrire pour les moteurs de recherche/rédaction SEO:

La rédaction SEO consiste à écrire pour le référencement, il faut donc compter non seulement le client et le public cible, mais aussi les moteurs de recherches. Ces derniers focalisent sur le contenu éditorial et sur la structure du contenu. Commençons par le contenu, l’usage d’un lexique assez riche, l’utilisation des synonymes pour éviter les répétions, et un champ lexical pertinent constituent l’astuce irréprochable pour renforcer le positionnement de votre site web.

En suivant cette méthode, les moteurs de recherche décryptent plus facilement votre page et ils l’associent plus efficacement aux résultats de requêtes. Concernant la structure du contenu, il faut jouer sur le mode visuel. En effet, l’apparence du site agit sur la visibilité du site web. Il faut donc mettre l’accent sur les titres qui doivent être bien soignés (l’utilisation des balises H1/H2/H3), bien structurer les paragraphes : une seule idée clairement expliquée pour chaque paragraphe. Et on ne cesse jamais de le mentionner, vous devez vous concentrer sur les mots clés : en gras, en italique et l’indentation des lignes.

Un autre point capital quand on écrit pour le web c’est la meta description. Elle s’agit d’une description qui informe les internautes mais aussi les moteurs de recherche du contenu de votre page. Pour tirer le plus de profit, il faut utiliser des mots clés pertinents et une description captivante.

Exploiter les dernières technologies :

Les utilisateurs des Smartphones sont le meilleur repère pour expliquer cette règle. En faite, depuis l’année 2015, Google a commencé à pénaliser les sites web qui ne sont pas compatibles avec les Smartphones. Les sites doivent être « mobile-friendly ». Cela signifie que vous devez opter pour des contenus courts, des images accordables avec les fonctionnalités des Smartphones, en bref, un site conforme aux paramètres de ces appareils. L’objectif de Google est de permettre aux lecteurs de naviguer sur les différentes pages web aussi facilement sur l’ordinateur que sur leurs Smartphones, vu que la majorité des gens utilisent de plus en plus ces dispositifs électroniques.

Vérifier les fautes de grammaire et d’orthographe avant la publication

Cette dernière étape aussi négligée qu’elle peut être parfois est cruciale pour une rédaction web distinguée. Avant de publier votre article, relisez (proofreading) votre article. Corrigez la moindre faute qui vous rencontre et élargissez votre vocabulaire pour évitez les répétitions et les redondances.

En suivant la liste des règles susmentionnée, vous allez et sans aucun doute maîtriser la rédaction pour le web et développer vos compétences dans ce domaine étendu.

Autres articles et guides qui pourraient vous intéresser

Menu